vendredi 15 avril 2011

Réminiscences classiques


















15 avril 2011. À la Halle aux Grains, le Ballet du Capitole danse sur la "Symphonie écossaise" de Felix Mendelssohn, chorégraphiée en 1952 par George Balanchine à New York. La version présentée est, selon le programme de salle, si conforme «aux critères stylistiques et techniques, caractéristiques du chorégraphe, qui ont été établis par le Trust George Balanchine», que les danseurs arborant le kilt me paraissent bien ridicules devant une toile d'époque représentant une montagne écossaise pour décor. Pour "Por vos muero" (photo), l'Espagnol Nacho Duato a été inspiré en 1996 par la musique espagnole des XVe et XVIe siècles et des vers de Garcilaso de la Vega – lus par Miguel Bosé. Contemporaine d'inspiration classique, son écriture est d'une apaisante fluidité qui invite au recueillement. Les danseurs évoluent avec une belle grâce et une grande aisance dans les costumes majestueux du chorégraphe, sur un espace scénique sombre. Je m'extasie encore une fois au passage devant le duo harmonieux formé, entre autres, par les premiers danseurs Paola Pagano et Valerio Mangianti. Enfin, "Raymonda Variations" termine ce programme dans une succession d'extraits chorégraphiques où les danseuses rivalisent, à tour de rôle, de prouesses. Balanchine y rend un hommage très divertissant au ballet de Marius Petipa qu'il a souvent dansé au Théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg. Je trouve que ces "Variations" n'ont pas pris une ride.

"Por vos muero" © David Herrero

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire