vendredi 6 juillet 2012

Les voix du sacré (1)















6 juillet 2012. Le RIAS Kammerchor Berlin ouvre le festival Musiques des Lumières de l'abbaye-école de Sorèze, dans le Tarn, avec un programme a capella de pièces sacrées intitulé "Missa nova". Sous la direction de Hans-Christoph Rademann, le prestigieux chœur berlinois arpente la petite église paroissiale de Sorèze, fort fréquentée ce soir. Des chefs-d'œuvre de la polyphonie ancienne, romantique et du XXe siècle, de Palestrina («Missa Papae Marcelli»), Max Reger («Nachtlied»), Wolfgang Rihm («Pater Noster»), Olivier Messiaen («O Sacrum convivium»), Jean-Sébastien Bach («Komm Jesu komm»), Giacinto Scelsi («Gloria in excelsis Deo») et un chant grégorien reconstituent une cérémonie religieuse. Dans un bain de lumières soigneusement élaborées, j'entends les époques se télescoper avec une étrange fluidité. L'interprétation est si limpide qu'une simplicité évidente s'en dégage, tout en nourrissant la profondeur du propos. Je note l'exceptionnelle qualité d'écoute dont fait preuve l'auditoire, lequel réserve aux artistes un accueil très enthousiaste au terme de ce concert.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire