vendredi 30 mars 2012

La tornade Catherine











30 mars 2012. "La Spectatrice de la vitesse" est une longue performance de Catherine Froment présentée au Théâtre Sorano. En préambule, elle entraîne les spectateurs sur le parvis du théâtre, avant de leur crier «mais rentrez !», alors qu'elle se sauve vers le jardin Royal après avoir embrassé une passante. Elle réapparaît sur la scène telle une tornade, ne laissant aucun répit à l'auditoire lors d'un monologue où s'enchaînent les images et les élucubrations insensées, en écho au monde accéléré qui emporte l'humanité vers un avenir vertigineux. Je remarque vite chez elle les influences héritées de Rodrigo García dont elle a déjà interprété la pièce "Agamemnon. À mon retour du supermarché, j'ai flanqué une raclée à mon fils". Catherine Froment ne ménage guère le spectateur, sans cesse interpellé et parfois sollicité. Lorsqu'elle interrompt sa course, j'admire aussi sa capacité à créer des images d'une poésie généreuse et apaisée.

"La spectatrice de la vitesse" © J. Kirchner

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire