mardi 29 mai 2012

Confessions macabres














29 mai 2012. À l'occasion de la «Fête des morts» du Groupe Merci à Toulouse, je profite de la reprise de "la Mastication des Morts" pour découvrir enfin cette création nocturne de Solange Oswald et Joël Fesel, au Port Viguerie. Le plasticien a installé un immense cimetière à ciel ouvert, où le spectateur se penche au chevet des morts. Cet "Oratorio in progress" de Patrick Kermann enchaîne les récits anecdotiques d'événements, souvent accidentels, qui provoquèrent le passage des personnages dans l'au-delà. Allongés sur le sol, les morts murmurent comme une confession offerte à l'auditeur tendant l'oreille. Je commence à me lasser sérieusement de la monotonie de ce dispositif, lorsque la parole se déchaîne. Les murmures se font éructations et les confessions deviennent de fabuleux instants de théâtre. Je retrouve dans les irrésistibles saillies verbales de Georges Campagnac ou Sacha Saille quelque chose du plaisir éprouvé devant "les Présidentes", de Werner Schwab - un spectacle du Groupe Merci porté par ces mêmes interprètes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire