jeudi 15 décembre 2011

Tugan et la vamp

















15 décembre 2011. À la Halle aux Grains, l'Orchestre national du Capitole de Toulouse est dirigé par Tugan Sokhiev devant les caméras du site medici.tv et derrière les micros de Radio Classique, pour les besoins d'une retransmission en direct. Piotr Ilitch Tchaïkovski est d'abord à l'honneur avec l'ouverture de "Roméo et Juliette". Chers au compositeur russes, les thèmes de l'amour, de la mort et du destin sont omniprésents dans cette brillante œuvre de jeunesse. Le chef en livre une interprétation brûlante où les cordes font preuve d'une insoutenable vigueur. Comme tout le monde, j'attends les "Chants et Danses de la mort" de Modeste Moussorgski, sur des textes douloureux du poète Arsène Golenistchev-Koutouzov, orchestrées par Dimitri Chostakovitch. Je suis vampirisé par la justesse musicale et la force théâtrale de l'interprétation de la mezzo-soprano russe Olga Borodina, dont la violence me laisse exsangue. Le programme s'achève avec une sublime première symphonie de Brahms qui sollicite brillamment le hautbois, la clarinette, le cor, et le violon de Geneviève Laurenceau. L'orchestre est tour à tour chaleureux, serein, robuste et aérien sous la direction vertigineuse de Tugan Sokhiev. Un triomphe lui est alors réservé pour cette étourdissante soirée.


O. Borodina & T. Sokhiev © Patrice Nin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire