samedi 1 octobre 2011

Le making-of

















1er octobre 2011. La Capverdienne Marlene Monteiro Freitas interprétait hier un solo au CDC dans le cadre des soirées Nomades du Printemps de Septembre. "Guintche" est une danse ininterrompue sur des rythmes frénétiques. Je fus admiratif de l'endurance dont fit preuve la performeuse : le bassin ne cessait de dessiner le même mouvement circulaire. Son visage devenait élastique et se déformait pour épouser des figures grossières comme autant de paysages expressifs. Le moindre accessoire fut prétexte à la traversée d'un nouveau territoire visuel.
Xavier Le Roy (photo) tente une approche de la danse butô à la MJC Roguet. Traquant les idées reçues, il expose au public son parcours de quelques semaines vers l'apprentissage de cet art mystérieux. Je me passionne pour son exposé minutieux des contours de la danse japonaise dont il exhibe les images de grands maîtres piochés sur le net. Sa performance est un formidable making-of sur la fabrication d'un spectacle, de la commande à la représentation dont je suis le spectateur enthousiaste. Il exhibe ainsi au début de son intervention le courrier électronique reçu de Boris Charmatz, le 25 juin 2009: «Hello, tu m'as dit un jour (on parlait pédagogie), «pour devenir un danseur de butoh, il suffit de deux heures» j'ai adoré cette phrase, même si tu l'as probablement oubliée (?). Depuis ce temps (cinq ans ?) Je fantasme une performance de toi qui te prenne au pied de la lettre, que tu bosses deux heures et que tu joues. Qu'en penses-tu ? Je sais que tu ne fais pas beaucoup d'interventions au pied levé, mais mais… J'organise une journée, le samedi 24 octobre, nommée «rebutoh» et peut être tu pourrais y faire quelque chose à partir de cette phrase… …mais je m'y prends très tard, Je ne sais pas ce que tu en penses. Tu peux bien évidemment tordre la proposition, réagir, etc… débarquer avec un projet de quinze personnes… mais je commence par ce fantasme et cet objet conceptuel: «un jour xlr m'a dit…». A suivre…»

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire