mercredi 21 septembre 2011

Sarah (1)

















21 septembre 2011. J'écris un mail à Sarah, je reçois cette réponse : «En 2001, le 21 septembre, je venais d'aménager quelques jours plus tôt dans un appartement près de la rue des Changes et j'allais signer mon bail à l'agence de location. J'étais donc en train de boire mon thé ou quelque chose comme ça, prête sur le départ, quand j'ai entendu ce bruit énorme et les fenêtres de cet appartement qui ont été projetées, retenues par des volets intérieurs. J'ai entendu des gens dehors hurler, paniquer et puis je suis sortie pour aller à Jean-Jaurès, très tranquillement à vrai dire, sauf que partout ce n'était que débris de verre et de gens qui disaient n'importe quoi. Quand je suis arrivée à l'agence, une fille sur le trottoir tournait en rond sur elle-même, les yeux révulsés, en hurlant, comme en transe : impressionnant ! Le gens de l'agence l'ont faite asseoir, elle était en pleine crise de panique.  Ensuite, ce qui est sympa, c'est que j'ai rencontré mon jeune voisin, étudiant brillantissime, qui n'était absolument au courant de rien, n'avait rien entendu dans son lourd sommeil et s'en allait en vélo vers l'université du Mirail. Finalement, on a passé la journée ensemble à faire connaissance, et à écouter la radio chez lui, alors que nos premiers contacts avaient été plutôt mauvais. Grâce à cette explosion, on a renoué.»

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire