lundi 26 septembre 2011

Les larmes de Marie

















26 septembre 2011. Trois jours après sa création mondiale au festival d'Ambronay, "la Passion selon Marie" de Zad Moultaka est interprétée - en syriaque - dans la nef romane de la cathédrale Saint-Étienne. Le chœur de chambre Les Éléments et l'ensemble instrumental baroque le Concerto Soave de Jean-Marc Aymes sont dirigés par Joël Suhubiette. Le compositeur libanais a puisé dans les Évangiles pour cette évocation de la Passion du Christ sous le regard de Marie, incarnée par María Cristina Kiehr. Illuminée par la grâce, toute en retenue, la soprano livre une performance vocale qui me transperce l'âme. Splendide, dans un œcuménisme poignant, l'œuvre se joue des frontières pour atteindre un harmonieux mariage des registres musicaux. Le compositeur trouve une véritable dimension spirituelle à travers ses inspirations de musiques anciennes, et convoque une terrible théâtralité grâce aux sonorités contemporaine.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire