samedi 24 septembre 2011

Le résistance

















24 septembre 2011. À Tournefeuille, "Antigone d'après Antigone de Sophocle" est joué sous les étoiles dans un recoin de l'Usine. Je découvre à cette occasion le travail de Gwenaël Morin servi par la troupe des acteurs téméraires et palpitants du Théâtre Permanent. C'est un théâtre populaire mais résistant, à vif, qui résonne comme un coup de poing en réponse aux éternelles tyrannies. Je ne vois rien de poussiéreux dans cette lecture nerveuse de la pièce de Sophocle. Comment ne pas y déceler, par exemple, une sorte de manifeste pour la désobéissance civile ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire