vendredi 23 septembre 2011

La nuit au musée



















23 septembre 2011. Dépucelage au Théâtre Garonne, en ouverture du Printemps de Septembre : je me lance dans ma première séance d'hypnose. "Le Vrai spectacle" de Joris Lacoste maintient les spectateurs dans un état de demi-sommeil. Un maître de cérémonie, seul en scène, nous guide dans un monde imaginaire à la dramaturgie très contrôlée. Le dispositif rappelle celui des derniers spectacles de Claude Régy : la scénographie est minimaliste et la luminosité évolue imperceptiblement vers l'obscurité. Je décroche et me réveille à deux reprises, à l'instant précis où il s'agit de se figurer sur la scène face au public : je ne suis pas exhibitionniste - la place du voyeur me convient à la perfection ! Aux Jacobins les films des performances démesurées du chorégraphe japonais Tatsumi Hijikata s'étalent sur grand écran. Au Musée des Augustins, je tombe sur "la Danse du scalp" d'Annette Messager malicieusement installée contre une petite sculpture. Je me retrouve seul à minuit au cœur des salles de peinture du musée des beaux-arts, c'est une expérience vertigineuse… Dans le cloître des Augustins, le sculpteur Thomas Houseago a produit trois grands masques en écho aux gargouilles alentour, comme une invitation à apprécier la richesse de ce patrimoine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire