mercredi 11 mai 2011

Le théâtre de Marie-José Malis

















11 mai 2011. Pour "On ne sait comment", de Luigi Pirandello, le Théâtre Garonne s'est doté d'une scène surélevée et d'un rideau rouge. Ces faux-semblants du théâtre contrastent avec le jeu habituel, ancré dans le quotidien, des acteurs de Marie-José Malis. Le rythme du premier acte est ralenti à son paroxysme, et je me demande si je vais tenir jusqu'au terme des trois heures annoncées. Le dénouement dramatique se déploie méticuleusement comme une toile d'araignée tissée sur sa proie. Le texte est d'une rhétorique implacable que les acteurs servent avec une grande rigueur théâtrale. Et je ne relève pas le moindre effet de facilité. Marie-José Malis regarde les codes du théâtre avec l'intelligence et le recul dont elle fait souvent preuve, sans se vautrer dans la démonstration pesante.

"On ne sait comment" © Denise Oliver-Fierro

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire