vendredi 20 mai 2011

Combat de chefs

















20 mai 2011. Dans "Meurtre mystérieux à Manhattan", sur les notes de "la Chevauchée des Walkyrie", Woody Allen sortait précipitamment du Metropolitan Opera où l'avait traîné Diane Keaton en hurlant : «Quand j'écoute du Wagner j'ai envie d'envahir la Pologne !». Le "Belshazzar" de Georg Friedrich Haendel programmé au Théâtre du Capitole est un spectacle qui m'a finalement redonné envie de croire en Dieu. Évocation de la chute de l’Empire babylonien, cet oratorio à la gloire de Dieu est minutieusement servi par René Jacobs à la tête de l’Akademie für Alte Musik Berlin. Je suis charmé par l'incroyable performance vocale du RIAS Kammerchor berlinois dans le rôle de trois peuples : les Babyloniens, les Perses et les Juifs. La mise en scène de l'Allemand Christof Nel est très stylisée, simple et efficace. J'aime la sobriété des costumes de Bettina Walter. Kenneth Tarver dans le rôle-titre est un acteur très expressif. Rosemary Joshua en mère de Belshazzar est une chanteuse éblouissante. Je découvre la voix puissante et généreuse du contre-ténor américain Bejun Mehta en Cyrus.


"Belshazzar" © Patrice Nin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire